Nigel Kennedy2018-09-22T14:51:50+00:00

Dates

18 décembre – Genève – Victoria Hall – 20h

Points de vente online:

 

Nigel Kennedy fête Bach et Gershwin en décembre au Victoria Hall, 6 ans après son dernier concert à Genève

Le violoniste Britannique aux deux millions d’albums revient au Victoria Hall de Genève, le mardi 18 décembre 2018 à 20h. Ce concert intitulé Bach meets Kennedy meets Gershwin est l’unique date en Suisse de la tournée européenne dédiée à son nouvel opus rendant hommage aux deux compositeurs. Une occasion rare de retrouver sur la scène genevoise cet artiste iconoclaste et excentrique.

Nigel Kennedy, avec son style si particulier, continue à rassembler grand public et mélomanes par son énergie, sa générosité et sa maitrise hors-norme. En trente ans de carrière, il s’est présenté sur les plus grandes scènes du monde en compagnie de personnalités majeures du monde classique et actuel, comme Stéphane Grappelli, Richard Galliano, Kate Bush ou Paul McCartney.

Avec Gershwin et Bach, le violoniste a souhaité partager la joie de la musique et retrouver le plaisir d’un répertoire aux limites du classique et du jazz. Une couleur musicale qu’il a lui-même perfectionnée aux côtés de Stéphane Grapelli et qu’il affectionne toujours autant.

Un moment attendu depuis 6 ans. Un concert immanquable du calendrier des mélomanes romands. Une soirée de partage pleine de surprises. Au Victoria Hall le mardi 18 décembre 2018 à 20h.

Renseignements, photos, vidéos et interviews: contacter Antoine Casanova-Mazet du service presse au +41 79 105 71 86 et par e-mail antoine@dgtl-agency.com


A propos de Nigel Kennedy:

Protégé de Yehudi Menuhin, Nigel Kennedy se fait rapidement remarquer pour ses intérêts hétéroclites : formé au classique, il passe facilement au jazz, avec Stephane Grappelli, et au rock, en côtoyant Paul McCartney, Kate Busch ou encore Robert Plant. Récemment, Nigel Kennedy s’est produit avec Richard Galliano et ensuite avec Jean-Luc Ponty, dans des concerts devenus légendaires.

Jeune prodige, Ricardo Muti l’invite avec le Philharmonique de Londres en 1977, puis les Philharmoniques de Berlin et New York lui ouvrent leur scène. Son premier disque, le Concerto de Vaughan Williams lui vaut un premier disque d’or, avant les Quatres Saisons de Vivaldi, qui reste à ce jour le disque classique le plus vendu de l’histoire (plus de 2 millions d’exemplaires). Reconnu mondialement, Kennedy se produit régulièrement avec les plus grands orchestres et chefs d’orchestres. Nigel Kennedy se concentre aujourd’hui sur des projets particuliers, cherchant toujours à populariser la musique classique auprès des jeunes.